Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Souffles d'Asie

Le coup de poing : être dans l'axe

6 Mars 2013 , Rédigé par soufflesdasie Publié dans #tai ji quan - tai chi chuan

Je crois qu'il y a plusieurs composantes du travail concernant le coup de poing... ou plutôt devrais-je dire les coups de poing. Je vaisparler ici du premier aspect à travailler.

 

L'importance de l'alignement corporel

 

Lorsque l'on est débutant inutile de chercher la puissance. Cela fait plaisir à l'égo mais le corps apprécie souvent beaucoup moins... Pourquoi ? Parce que travailler à pleine puissance sans un bon placement corporel accroit le risque de blessures, principalement au niveau articulaire.

 

Il convient donc d'accepter son statut de débutant et de faire les choses dans l'ordre, pas après pas.

 

Mis à part l'aspect délétère dont je viens de parler, un mauvais alignement provoque une perte significative de puissance. un peu comme un tuyau percé, notre force se perd et se dilue en chemin.

 

 

Le travail de l'axe

Il convient donc, à mon avis, de travailler le coup de poing segment par segment pour un débutant. Ceci en commençant par la main puis le poignet et en terminant par le bassin.

 

Aprendre à fermer le poing correctement pour éviter la casse au niveau des phalanges. Puis savoir placer sa main par raport à son avant-bras pour qu'elle soit dans le bon alignement articulaire ceci afin d'éviter une blessure au poignet. Savoir protéger son coude (articulation très fragile et rarement réparable) par un bon postitionnement avant-bras bras. Apprendre la mobilité de l'épaule... puis celle du dos/bassin.

 

Tout cela est à travailler séparément et petit à petit afin que les bons réflexes s'installent. Une fois la bonne structure, le bon alignement articulaire mis en place et les bons gestes acquis alors oui on peut commencer à envisager de travailler la puissance... mais minute papillon... il y a également d'autres choses à travailler en parallèle. J'en parlerai dans un prochain article.

 

Je terminerai en disant que ceci est valable quelque soit le type de coup de poing : droit, crochet, upercut etc. Certains parti-pris seront différents selon les styles, notamment concernant l'engagement de la hanche/bassin mais les principes de fond dont je viens de parler me paraissent universels.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article